1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 07:23

Comme chacun le sait, le climat en Guyane est à la fois chaud et humide. L'humidité relative, en particulier, reste très élevée toute l'année : entre 80 et 90 % selon les saisons. Et oui, même en saison "sèche" ! Ainsi, au plus chaud de la journée (en début d'après-midi), l'humidité peut régresser jusqu'à 50 % environ ; mais chaque matin, au lever du jour, elle frise quand même les 100 % ! Et en saison des pluies, naturellement, l'humidité est omniprésente en permanence...

 

On s'en doute, de telles conditions de chaleur et d'humidité peuvent poser des problèmes de conservation : aliments, vêtements, électronique, livres... sont particulièrement exposés. Il est courant de lire ou d'entendre que les livres et les vêtements moisissent et certains prétendent même que tout objet métallique introduit en Guyane y finira sa carrière sous forme d'épave rouillée ! Autre variante, informatique celle-là : si vous emmenez votre ordinateur en Guyane, il y restera (HS)... Tout cela est exagéré, naturellement, et un peu d'organisation permet de pallier facilement aux "rigueurs" équatoriales.

 

Les aliments


Règle d'or numéro 1 : investir dans un vaste frigo et ne pas lésiner sur la qualité ! Le frigo est votre premier allié en Guyane. Il est totalement indispensable et c'est le premier achat à envisager. Car tous les aliments (ou presque) ne se conservent (bien) qu'au frigo. Oui, tous ou presque, et même : les pâtes et le riz (après ouverture de l'emballage), la farine et le pain, les biscuits (s'ils contiennent du chocolat ou une garniture sensible à la chaleur), le chocolat et ses dérivés (of course !), le couac, les bonbons mous et les sucreries genre Haribo, certains fruits et légumes (qui s'altèrent vite à température ambiance)... Et surtout, surtout : le lait en poudre et les céréales instantanées pour bébé dès lors que la boîte (de préférence métallique) a été entamée (gros risque pour la santé) ! 

 

Cela peut paraître excessif, mais croyez-en mon expérience : rien n'est plus formateur que de découvrir les spaguettis, stockées dans un simple placard et sur lesquelles ont comptait pour préparer un repas sur le pouce, toutes molles et enduites d'un film maronnasse indéterminé et peu ragoûtant ! Qu'on se le dise, tous les aliments secs craignent sévèrement l'humidité ambiante en Guyane... Les biscuits perdent leur croquant (et une partie de leur attrait) en moins d'une heure s'ils sont laissés à l'air libre.

 

Votre deuxième investissement sera donc une batterie de boîtes hermétiques et de sacs de conservation étanches. Premier intérêt : protéger les denrées sensibles d'une humidité excessive et préserver leur capital croustillance ; second intérêt : éviter les transferts d'odeurs entre les multiples produits stockés au frigo ; troisième intérêt (sans aucun rapport avec le climat, mais non des moindres) : protéger les aliments qui ne sont pas enfermés dans le réfrigérateur de la voracité des minuscules fourmis "sucre" (Tapinoma melanocephala, mesurant moins d'un millimètre) qui pullulent dans la cuisine (ou ailleurs) à la moindre nourriture restée accessible...

 

Livres, vêtements et électronique

 

Jusqu'ici, nous n'avons pas eu de gros problème avec les vêtements et les livres - pas plus qu'en Bretagne, et même plutôt moins que dans les vieilles longères... La maison est bien ventilée, comme la plupart des habitations en Guyane (les courants d'air aident à supporter la chaleur) et nous rangeons simplement les vêtements dans les chambres (climatisées), c'est tout ! Même ce qui est resté stocké (propre et sec) dans les valises (car finalement non adapté au climat) n'a pas bougé (ouf !). Attention tout de même avec le linge sale : il ne faut pas le laisser traîner trop longtemps dans la corbeille avant de le laver, surtout si vous avez beaucoup transpiré, au risque de le retrouver tâché de petits points noirs...

 

Rien à signaler non plus du côté des livres, pourtant entreposés dans le living qui n'est pas climatisé. Nous appréhendions le piquetage, les tranches jaunies et les pages qui gondolent : rien pour le moment.

 

Enfin, il est bien connu que l'électronique n'aime pas l'humidité et craint la surchauffe. C'est particulièrement vrai pour les ordinateurs. Faut-il pour autant investir (à prix d'or)  dans  un  pc "durci" (= étanche et anti-choc) avant de venir en Guyane ? Non, à moins de barouder avec l'ordinateur et de le faire travailler "sur le terrain", les conditions ne sont pas extrêmes. Dans une pièce non climatisée, il suffit de surveiller de temps à autre la température du pc (en passant la main dessous si c'est un portable) en veillant à ce que la ventilation soit bien dégagée et fonctionne bien (jamais sur un lit, toujours sur un support plat et dur, comme une table). Ii est également possible d'investir dans un pad réfrigérant (gros ventilateur plat qui rafraîchit le pc par en dessous), très efficace. Autre précaution, pour le stockage : faire "dormir" l'ordinateur dans une pièce climatisée (généralement, les chambres).

 

Quoiqu'il en soit, et parce qu'on n'est jamais trop prudent, je conseille vivement de faire avant de partir une sauvegarde intégrale des données et logiciels clé de l'ordinateur sur un disque dur externe, et de laisser ce dernier en France, chez des proches. Au delà de la panne matérielle, on n'est pas à l'abri d'un vol de pc en Guyane, et nombreuses sont les annonces sur Blada de personnes désespérées à l'idée d'avoir perdu toutes leurs photos et documents personnels...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Youri 27/07/2013 15:05


Bonjour!


Je suis un français actuellement expatrié au Burkina Faso pour mission humanitaire (Afrique de l'Ouest). Ici c'est la saison des pluies et on connaît donc en ce moment à peu près les mêmes
conditions de chaleur et d'humidité qu'en Guyane (avec des petits matins à 24°C et dans les 95 % d'humidité et des après-midi à 33°C et 50 % d'humidité, et pas mal d'orages souvent diluviens).
Sauf qu'ici ces conditions ne durent que 3 mois et demi dans l'année, le reste du temps (novembre et avril) l'air comme le sol sont absolument secs à cause des vents du Sahara qui apportent des
pourcentages d'humidité incroyablement bas (jusqu'à 4 %).


Je suis tombé "amoureux" du climat tropical et j'aime beaucoup la nature et la verdure, et c'est justement ce qui manque ici parce que 4 mois de saison humide (très irrégulière et souvent coupée
de périodes sèches) ça ne donne qu'un paysage semi-désertique avec des arbustes épineux et quelques arbres épars.


Donc voilà, vous l'aurez compris la Guyane me fait rêver depuis quelques années et j'ai pour ambition d'aller m'installer là-bas dans les années à venir.


La chaleur, on connaît (bien pire ici qu'en Guyane d'ailleurs, avec des périodes où la barre des 40°C et pulvérisée à l'ombre), les moustiques dont vous parliez dans l'un de vos articles, on
connaît aussi mais seulement en saison humide où ils se rattrapent pour le reste de l'année, dirait-on.


Ca m'intéresserait beaucoup de prendre contact avec quelqu'un qui vit là-bas afin de m'informer et de me préparer pour mon éventuelle installation future.

B.G. 12/08/2013 19:12



Bonjour,

Merci pour ce témoignage croisé, très instructif !  


N'hésitez pas à rejoindre la communauté Facebook de Vivre en Guyane :

https://www.facebook.com/Vivre.en.Guyane


Vous pouvez aussi consulter le portail Vivre en Guyane (même auteur que le présent blog), qui va s'étoffer avec l'ambition d'être un guide de référence en ligne pour les nouveaux arrivants, les
anciens résidents et tous les amoureux de la Guyane.


http://www.vivreenguyane.com 



marie elise travanca 13/05/2013 00:26


Bonjour , je  suis seule et fini actuellement mon deuxieme diplome de psy clinique. La guyanne offre des opportunité de debut de carriere non négligeables et je souhaite tenter
l'aventure.

 Il y a quelques postes qui m'interesse en guyane . de prime abord j'ai été étonné de voir que les postes acceptent des debutants. Mieux! certains postent voient acceptent des candidiats
meme pas diplomés pour un salaire de prime abord allechant ( 2700 pour un temps pleins avec un bac +3 voir 4 soit pas le diplome)
dans ces mesures peux on negocier , en tant diplomée, une réevaluation du salaire proposé?
Je ne suis pas une fervente negociatrice , cependant je ne souhaite pas non plus me rendre compte en échangeant avec des metropolitains expats que je suis faite avoir....
pourrez vous m'informer quelques points à bien évoquer . ( exemple: dois je négocier le vol aller+ bagages sup / ya t'il moyen de negocier des retour en metropole?   autres choses que je ne
pense pas mais que vous savez ... 



dans un second temps j'aimerai savoir quel budget préparer et comment choisir son habitation à cayenne ( vous parliez dans votre rubrique humidité de l'importance de la clim) les collocations
sont monnaie courante meme pour les jeunes actifs à bruxelles. est le cas à cayenne?  
que votre journée soit belle ! votre blog est génial 

B.G. 22/06/2013 15:47



Bonjour Marie-Eiise,


Si la prise en charge du déménagement n'est pas proposée d'emblée, je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de latitudes de négociation... Dans le secteur privé, les salaires sont souvent moindre
qu'en Métropole à niveau de qualification équivalente (hors spatial). Dans le public, il est question actuellement de supprimer les 40% de vie chère (mais rien n'est fait, hein !). Tentez votre
chance.


Les coloc sont assez peu fréquentes et pas toujours faciles à trouver : un module de petites annonces vient d'ouvrir sur le portail web associé au présent blog, avec une rubrique colocation.
Déposez-y une annonce ! >> http://vivreenguyane.com/petites-annonces-guyane/


Merci de vos encouragements ! :)



charline 03/05/2013 10:51


Bonjour,


Félicitation pour votre site et le ton que vous avez: positif et hors des sentiers battus! Car oui je faisais partie de celle qui pensait que Guyane= Arraigné géante qui m'attendait à
l'aéroport!


Nous sommes un couple avec deux enfants, 5 ans et 4 mois pour la dernière!


Je suis psychologue clinicienne et j'ai candidaté sur un poste à Cayenne (pas de nouvelle). Ce qui au début était un petit coup de folie, commence à prendre de plus en plus sens!


Pour moi le boulot en métro c'est une accumulation de mi -temps, pour mon conjoint un ras le bol total de son boulot!


Et nous avons envi de changer d'air, voir du pays, offrir autre chose aux enfants, bref la liste pourrait s'allonger!


J'envisage d'envoyer des candidatures spontannées dans différentes structures (hospitalières, medico-sociale ( type PMI etc etc)


J'aimerai avoir des témoignages de personnes vivant sur place avec des enfants, peut être des gens travaillant dans les secteurs qui m'intéressent, des contacts... 


Est ce si chèr de se loger? A quoi s'attendre en terme de logement, quel coin de Guyane privilégier pour commencer (si on a le choix!)


Bref pleins de questions en vrac! 


Merci à toutes et tous!


Au plaisir de vous lire!


Charline

B.G. 22/06/2013 18:32



Bonjour Charline !
Merci de vos encouragements. Dans le secteur de la santé, vous ne devriez pas avoir de problème pour trouver du trvail. Pour les enfants, nous en avons nous-mêmes, pas de souci majeur à redouter
: les artciles du blogs sont émaillés d'infos à ce sujet. Enfin, je vous invite à rejoindre notre communauté Facebook et le portail vivreenguyane.com, où vous trouverez des infos, des
petites annonces Guyane gratuites avec photo, et très
prochainement : un forum Guyane !  



laurence 21/03/2013 09:16


j'ai passé quinze jours en prédécouverte


surprise c'est la france , les supermarchés sont approvisionnés et le choix et les prix sont corrects . de même qu"au BUT le plus grand d'europe parait il tout est pareil!!!


qustce que je n'avais pas entendu avant de partir


les moustique ne m'ont pas épargnés et je sais désormais qu'on évite le parfum direct sur la peau !


bref les enfants sont inscrits à l'école et la maison trouvée tout va bien


je trouve que le plus compliqué c'est la métropole j'ai entendu


-"non on ne couvre que la france .....métropolitaine ... mais on couvre la Corse (?)"


-"vous êtes sure que c'est un département français?"


-"l'insécurité !!!!"


bref la grande majorité des gens pense araignées... bagne...insécurité..


a croire qu'on va faire kho-lanta en famille


on est des inconscients parait il


n'empêche que je trouve que c'est plutot pas mal je crois que je vais m'y faire!

B.G. 16/04/2013 04:51



Ca c'est dit ! Merci pour ce témoignage qui va dans le sens de ce que je clame depuis plus de deux ans...



karine973 20/03/2013 21:22


Haha votre publication me fait bien rire car elle me rappelle mon arrivée en France. Quelle surprise de voir qu'ont peut laisser ses petits gateaux sur la table et qu'il n'y a ni mouches, ni
fourmis, et qu'en plus, le gateau ne se ramolit pas ! Par contre pour le couac, le riz et les pates je ne suis pas d'accord. Je sais que ma mère les laisse dans un tiroir et ça ne pose aucun
problème.

B.G. 21/03/2013 00:06



Bonsoir Karine,


Expérience croisée enrichissante et drôle en effet ! Nous avons eu une fois une super mauvaise surprise avec un paquet de pates (entamé, je le précise, donc peut-être mal fermé). Depuis, nous
stockons au frigo dès l'ouverture, par précaution... Avec le recul, le riz et le couac ne nous ont pas posé de difficulté particulière.



laurence 26/02/2013 12:04


bonjour, super blog!


une question


j'ai lu sur les bestioles étant légèrement "phobique" on croise souvent les grosses arachnides?

B.G. 20/03/2013 23:24



Bonsoir Laurence,


Merci pour les compliments. La réponse à votre question est : NON ! Nous avons attendu un an avant de voir notre première mygale sauvage (en forêt), et en cherchant (on est fans de faune et
flore). Les plus "célèbres" arachnides sont la Matoutou (reconnaissable à ses extrémités de pattes saumonées) qui est inoffensive, et la Terraphosa (la plus grande araignée du monde) qui vit
cachée dans son terrier forestier en journée...



faivre 21/03/2012 00:20

Bonjour, j'aimerai prendre contact avec vous pour tout ce qui concerne les infos pratiques bébé/enfants en bas âge.

Merci d'avance!

Une future famille d'expat.

B.G. 29/06/2012 01:19



Bonjour,


N'hésitez pas à poser directement vos questions sur le blog ! De nombreuses familles viennent avec des jeunes enfants et je suis persuadée que beaucoup se posent les mêmes questions que vous... A
très vite.



peggy 11/10/2011 20:51


c'est chouette de lire votre expérience!!
mon conjoin est muté à kourou..et nous nous installons dans
un mois!!
encore merci pour vos conseils.


Retour à l'accueil du site

D'une île à l'autre...

De l'île de Groix à "l'île" de Cayenne, nous sommes passés d'une rive à l'autre de l'Atlantique...

 

Voici le récit de notre expatriation, des informations pratiques sur la vie quotidienne et un tour d'horizon des sites incontournables à visiter. Sans oublier, bien sûr, la fusée Ariane et la découverte de la faune et de la flore exceptionnelles de ce luxuriant coin de France en Amérique du Sud... 

 

Bonne visite à tous et bienvenue, en particulier, à nos proches et à nos amis Groisillons... 

Trouver Un Article

Le blog «Vivre En Guyane» existe depuis janvier 2011… Vous pouvez trouver facilement des articles sur la vie quotidienne en Guyane avec ce formulaire de recherche. Pour plus d'infos, consultez le portail web de référence associé à ce blog : www.vivreenguyane.com

 

Bonne lecture !

 

Distinctions

"Vivre en Guyane" a été élu "blog du mois" par l'annuaire spécialisé Expat'Blog en février 2011. Pour voir l'interview de l'auteure réalisée à cette occasion, cliquer ici

 EB FR0211

Crédits photos & Droits d'auteur

Sauf mention contraire explicite de copyrights (c), toutes les photos présentes sur le blog "Vivre en Guyane" ont été réalisées par l'auteure du présent site. Tous les contenus de ce blog, textes, photos et vidéos, sont protégés par le Droit d'auteur, soumis à Copyright et sont la propriété exclusive de l'auteure. Toute reproduction, même partielle, est interdite sans autorisation écrite.

 

© janvier 2011 - 2015 : Tous droits réservés

 

Prises de vue effectuées avec un APN compact (facile à emporter dans une poche), modèle Samsung PL151, résolution 12 Mpx, flash désactivé en permanence. Complété en juillet 2011 par le bridge Sony DSC HX-100V, résolution 16 Mpx, toujours sans flash...

Albums photo


Miniature7

Architecture créole

Miniature1

Paysages de Guyane

Miniature3

Forêt primaire

Miniature8

Averses tropicales

Miniature5

Faune de Guyane

Miniature2

Ponte des tortues Luth

Miniature10

Fusée Ariane (V201)

Miniature13

Musée de l'Espace

Miniature4.jpg

Cayenne

Miniature11

Iles du Salut (île Royale)

 

Voir tous les albums photo (25)