24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 12:11

Comme chacun sait, Pâques revêt plus d'importance aux yeux des Chrétiens que Noël : la résurrection du Christ est un évènement plus fort que sa naissance. Or, les Guyanais sont très croyants et pratiquent assidûment. Le dimanche matin, les églises et les temples sont très fréquentés, et les fidèles se mettent sur leur 31. Je suis toujours frappée par l'élégance des femmes qui se rendent à la messe dominicale...

 

D'abord une fête religieuse

 

Pâques est donc une fête importante en Guyane. Au delà des chocolats traditionnels qui abondent dans les supermarchés, les rayons s'emplissent également de livres de culte : bibles pour tous les âges, préparation de la communion, de la profession de foi et de la confirmation. Je ne me souviens pas d'avoir vu ce genre d'ouvrages dans les magasins de Métropole...

 

On trouve également des "rameaux" artisanaux sur les marchés pour la préparation de Pâques (le dimanche des rameaux précède d'une semaine le week-end pascal). En forme de cône évoquant une pomme de pin allongée, ces rameaux sont constitués de feuilles de palmier tressées. Décoratifs et faciles à trouver, ils sont aussi très abordables : de 2 à 5 euros pièce.

 

Comme on le comprend vite, la célébration pascale a conservé ici toute sa dimension religieuse, et ne limite pas au passage commercial des Cloches de Pâques...

 

A table !


Cet aspect n'est pas oublié pour autant, même si les arrivages de chocolats se font plus tardifs qu'en métropole : les premières confiseries apparaissent dans les linéaires guyanais à peine 10 jours avant le week-end pascal... On s'en doute, la chasse aux oeufs pose un problème logistique : le chocolat fond très vite au contact de la chaleur. Sachant qu'il fait déjà 27-28°C le matin au réveil, il vaut mieux prévoir une quête matinale et disposer les poules, lapins or et autres cloches au dernier moment. D'autant que les "fourmis sucre" (minuscules fourmis extrêmement grégaires et organisées) ont tôt fait d'investir - et de détériorer irrémédiablement - le moindre aliment sucré accessible...

 

Pour cette première Pâques en Guyane, les enfants étaient donc sur le pont (ou plutôt, sur le balcon-terrasse) dès 7h30, et sitôt le butin partagé, les précieux chocolats sont retournés dans le bac à légumes du frigo (où ils patientaient depuis quelques jours)...

 

Attention, plat national !

 

Restons à table avec le menu traditionnel de Pâques ! Pas d'agneau pascal, ici (aucun élevage de moutons en Guyane, d'ailleurs), mais du bouillon d'Awara, le plat national guyanais. L'awara est un palmier littoral à "tronc" (stipe) couvert de piquants acérés et dont le fruit est comestible (comme le comou, le wasai et bien d'autres - j'y reviendrai en détail dans un article dédié).

 

La base de ce plat typique repose sur une pâte de fruits d'awara, dont on tire un bouillon. On y ajoute ensuite viandes (boeuf, porc, poulet, dont : lard fumé, queues de cochon, petit salé), produits de la mer (poisson boucané, chancres, crevettes) et légumes (haricots verts, épinards pays, concombres piquants, concombres longes (courge vert pâle), choux, aubergines). Après 12 heures de dessalage, le plat doit mijoter au moins 7 heures : c'est une recette au long court et un plat collectif par excellence (on prépare au bas mot pour 10 personnes d'un coup) ! Si vous êtes curieux, la recette détaillée se trouve ici.

 

Le bouillon d'awara est si emblématique de la période pascale qu'un grand concours est organisé sous l'égide de la radio-télévision guyanaise le samedi de Pâques. C'est l'occasion d'acheter une portion familiale et de goûter ce plat traditionnel (parce qu'il n'est pas envisageable de le préparer soi-même, soyons réalistes) : comptez 25 euros la barquette d'un kilo. C'est assez bon, mais un peu salé... Et à l'instar de nombreux plats créoles, il faut trier un peu car l'assiette contient aussi quelques os et morceaux gras (toutes les pièces de viande sont utilisées, pas de gaspillage).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

grave 05/10/2011 10:58


Bonjour

Nou prévoyons de partir dans 2 ans (couple + 1 enfant de 3 ans) et qd je lis votre blog je vois que ce n'est pas trot tot lol merci vraiment d'avoir pris le temps de decrire votre demenagement,
arrivée, vie sur place... quelle source d'informations!! c'est très utile. J'espère pouvoir continuer a vous lire!


B.G. 10/10/2011 19:20



Merci de vos encouragements ! 



Retour à l'accueil du site

D'une île à l'autre...

De l'île de Groix à "l'île" de Cayenne, nous sommes passés d'une rive à l'autre de l'Atlantique...

 

Voici le récit de notre expatriation, des informations pratiques sur la vie quotidienne et un tour d'horizon des sites incontournables à visiter. Sans oublier, bien sûr, la fusée Ariane et la découverte de la faune et de la flore exceptionnelles de ce luxuriant coin de France en Amérique du Sud... 

 

Bonne visite à tous et bienvenue, en particulier, à nos proches et à nos amis Groisillons... 

Trouver Un Article

Le blog «Vivre En Guyane» existe depuis janvier 2011… Vous pouvez trouver facilement des articles sur la vie quotidienne en Guyane avec ce formulaire de recherche. Pour plus d'infos, consultez le portail web de référence associé à ce blog : www.vivreenguyane.com

 

Bonne lecture !

 

Distinctions

"Vivre en Guyane" a été élu "blog du mois" par l'annuaire spécialisé Expat'Blog en février 2011. Pour voir l'interview de l'auteure réalisée à cette occasion, cliquer ici

 EB FR0211

Crédits photos & Droits d'auteur

Sauf mention contraire explicite de copyrights (c), toutes les photos présentes sur le blog "Vivre en Guyane" ont été réalisées par l'auteure du présent site. Tous les contenus de ce blog, textes, photos et vidéos, sont protégés par le Droit d'auteur, soumis à Copyright et sont la propriété exclusive de l'auteure. Toute reproduction, même partielle, est interdite sans autorisation écrite.

 

© janvier 2011 - 2015 : Tous droits réservés

 

Prises de vue effectuées avec un APN compact (facile à emporter dans une poche), modèle Samsung PL151, résolution 12 Mpx, flash désactivé en permanence. Complété en juillet 2011 par le bridge Sony DSC HX-100V, résolution 16 Mpx, toujours sans flash...

Albums photo


Miniature7

Architecture créole

Miniature1

Paysages de Guyane

Miniature3

Forêt primaire

Miniature8

Averses tropicales

Miniature5

Faune de Guyane

Miniature2

Ponte des tortues Luth

Miniature10

Fusée Ariane (V201)

Miniature13

Musée de l'Espace

Miniature4.jpg

Cayenne

Miniature11

Iles du Salut (île Royale)

 

Voir tous les albums photo (25)