8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 22:55

Comment s'y prendre pour s'installer en Guyane en partant d'une île au large de la Bretagne ? La question est doublement épineuse, car c'est déjà compliqué de déménager vers ou depuis une île ! Je vous laisse donc imaginer la double contrainte lorsqu'il faut cumuler l'avion au roulier...

 

D'autant que, sur le secteur Antilles-Guyane, il ne faut plus trop compter sur le frêt aérien, qui a considérablement réduit sa voilure l'an dernier, les volumes sont donc très restreints et les coûts assez élevés (de l'ordre de 10 € du kilo). Pour les gros déménagements, tout se passe donc par containers embarqués sur des cargos (avec ou sans groupage), soit 3 semaines de mer au bas mot. J'y consacrerai, pour plus d'informations, un article complet dans les prochains jours car cela intéresse pas mal de monde... 

 

Bon, revenons à notre cas. Pas question d'emmener la voiture : les pistes en latérite sont rapidement fatales pour la mécanique (au point que les loueurs de voiture interdisent à leurs clients de s'y rendre avec les véhicules loués). D'autre part, le coût est prohibitif (minimum 1300 euros, véhicule vide, par bateau) au regard du rapport qualité-prix des occasions que l'on peut trouver sur place (large panel autour de 3000-4000 euros), ce en raison des nombreux allers et venues de métropolitains qui revendent tout en partant. D'autre part, pas question de se retrouver à pied quand nous reviendrons en vacances en Métropole, nous aurons besoin d'une voiture. Le Scenic restera donc nous attendre sagement au fond du jardin, bâché et batterie débranchée...

 

Autre point à régler : vaut-il mieux déménager ses meubles ou bien tout racheter sur place ? De toute évidence, il est nettement plus économique de racheter des meubles sur place, en profitant de l'offre abondante et peu onéreuse des petites annonces (la référence en la matière étant le site internet Blada.com). D'autant plus qu'il est important de conserver un pied-à-terre en Métropole, comme base arrière en cas de replis anticipé (on ne sait jamais...). C'est d'ailleurs la solution privilégiée par les "job-trotters" avertis, qui sautent d'un poste d'expat' à un autre et changent régulièrement de pays. C'est donc réglé : les meubles restent à la maison, en Bretagne. Nous serons en "double résidence" :  un pied à Groix, un pied à Cayenne, le grand écart en transatlantique en somme !

 

Bilan des cogitations : nous nous contenterons des effets personnels strictement essentiels, pour déménager "léger". Au menu : un maximum de jouets soigneusement sélectionnés et quelques livres bien choisis pour les enfants, de l'électronique de base (ordinateurs portables, appareil photo de poche, consoles de jeux portables, lecteurs mp3 nomades, téléphones), des livres indispensables (pour le boulot, mine de rien ça en fait pas mal !), les documents administratifs incontournables (papiers d'identité, derniers avis d'imposition, sécu et caf, livret de famille, dossier scolaire, documents bancaires et d'assurance de référence, passeports sanitaires des animaux de compagnie), vêtements d'été, une ou deux paires de chaussures/sandales par personne, sous vêtements et trousse de toilette. Voilà.

 

Sans oublier nos "colis" les plus précieux : deux chiens Border-Collie et un chat. Nos deux juments sont, pour le moment, en pension en Bretagne. Toutes les précisions relatives au transport des animaux de compagnie (y compris le cas des chevaux) seront apportées dans le cadre d'un prochain article...

 

Vous l'aurez compris, le tri des nos affaires a été drastique ! Au final, cela représente tout de même un certain volume, et un poid appréciable. Reste maintenant à organiser tout ça... 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sandrine 26/02/2012 13:55

Suite à vos commentaires répondant au mail à "Lasnier" : je pense prendre mon Opel Zafira...de 2004..qui fonctionne bien et encore bien côtée en métropole...(sur les annonces du Blada j'en ai vu
pas mal..)..de plus je viens d'acheter lave vaisselle..lave linge frigo.;etc ceux ci m'ayant planté fin 2011...neufs...ce serait dommage de les laisser s'abimer ici..et revendre..plutôt à perte
non???en métroplole sans fonctionner ils vont s'abimer..autant qu'ils s'abiment à la Guyane??(devis demandé...à voir??)
Je demande mes mut toutes les 6 /7 ans..donc c'est pour y rester un moment....j'ai vécu 3 ans en Martinique avec mon ex mari , repartis parce qu'il y a fait une dépression...et ça fait 18 ans que
j'attends de repartir dans les Antilles, le temps que nos filles soient majeures..et ne soient pas séparées de leur papa.
Ma toutoune de 6 ans (bouvier bernois par sa mère..griffon par son père) serait bien triste si je la confiais à ma famille...et n'étant pas de race pure....???et nous aussi!!!
Son compagnon est un jeune cocker...peut être que lui a plus de risque d'être volé?

Les résultats des mutations en intra seront données fin juin..mais la grande probabilité en étant prof de Lycée professionnel est que j'ai Cayenne...
J'y vais donc seule avec mes deux derniers (7 et 9 ans )- leur papa est réunionnais et reparti vivre sur l'ile de la réunion...je suis juste un peu angoissée pour le logement...trouver une maison
seule ou en collocation ???merci de vos précisions...car il faut que je me décide...à partir ou pas avec (le minimum néanmoins..je sais par expérience que le bois..le cuir..là bas c'est pas la
peine...)bonne journée!!!

B.G. 03/03/2012 22:47



Je ne sais quoi vous répondre : vous semblez avoir déjà pris vos décisions... Pour les vols de chiens, sachez qu'en votre absence - même en journée - la seule place sûre est l'habitation. Pour le
cuir, effectivement, c'est pas la peine. Pour le bois, en revanche, je n'ai pas constaté de problème. Je vous conseille une maison sur pilotis : plus saine pour lutter contre l'humidité, surtout
en saison des pluies (cette année, record de pluviosité depuis 60 ans...). La clim' est très utile aussi, car mine de rien, elle abaisse le taux d'humidité d'environ 30 %, ce qui est loin d'être
négligeable. Stockez donc vos appareils sensibles (ordinateur, appareil photo...) dans une pièce climatisée, quitte à employer en sus un emballage étanche. Attention aussi à ne pas sortir un
appareil électronique directement d'une pièce climatisée vers un lieu non climatisé (l'extérieur, notamment) : la condensation se ferait à l'intérieur ! Le mieux est de le mettre dans un étui
étanche et de le laisser se mettre à température progressivement. Pour l'ordinateur, l'astuce consiste à l'allumer avant : la chaleur dégagée par les composants électroniques suffit à éviter ce
problème. Pour la TV, pensez à la laisser en veille au lieu de l'éteindre complètement, pour la même raison.



Lasnier 26/02/2012 11:02

Bonjour,

C'est officieux, mon époux aura sa mut pour la Guyane, malheureusement, nous ne saurons la ville que fin juin.
Les bruits courent que les grandes villes Cayenne,Kourou sont dangereuses.
Et qu'habiter en dehors des résidences ne serait pas conseillé ?
Je me vois mal rester cloitrer dans un appartement ?
Pendant les journées où mon mari serait au lycée!!
Nous avons encore qq jours pour décider !!
Merci de me dire les pour et les contre.

B.G. 26/02/2012 13:33



Les grandes villes sont dangereuses de nuit (tout comme le métro à Paris) et certains quartiers sont à éviter. Ex : La Crique, à Cayenne, en dehors des heures de marché. Pour ce qui est de votre
résidence, évitez les logements isolés : ce sont les premiers lieux visités par les cambrioleurs, même en présence des habitants. Sans habiter cloîtrés dans une résidence, en appartement,
choisissez un quartier tranquille et privilégiez une maison avec des protections passives (terrain clos, grilles sur toutes les ouvertures). Enfin, si vous ne restez que peu de temps, je vous
conseille - à la lumière de mon expérience récente - de laisser votre chien de race en Métropole, confié à des proches. Les "disparitions" (VOLS) de chiens sont légion, notamment en été (c'est la
haute saison pour le trafic des animaux volés, à destination du Brésil et du Surinam) : des bandes organisés écument les lotissements et les rues et vont chercher les animaux DANS les jardins en
l'absence des propriétares, et même en plein jour... Le mieux est donc un chien créole (un chien de garde restant un allié utile) : aucune valeur marchande et peu apprécié des malfrats car
bruyants (il y en a plein à la SPA, parfaitement éduqués). Question voiture, je vous conseille de prendre une voiture au look local, qui n'attirera pas l'attention. Pour ma part, j'ai une clio
(modèle très répandu) légèrement tunée (le tuning est très courant en Guyane) achétée à un jeune d'origine brésilienne, et n'y trouve que des avantages...



sandrine 25/02/2012 19:21

merci de vos informations précieuses...pour les appareils ménagers faut il mieux en acheter sur place aussi????merci par avance!!!

B.G. 26/02/2012 13:18



Oui, il vaut mieux ! Ce genre d'équipement vieillit plus vite sous le climat équatorial...



LUCE 06/02/2012 10:54

Bonjour,
Je vous remercie de toutes les informations que vous nous transmettez sur votre blog. J'arrive de Cayenne où nous avons passé 1 semaine afin de découvrir si la Guyane pourrait être notre nouveau
lieu d'habitation. C'est court, mais nous pensons que nous pouvons tout à fait y vivre. Mon mari arrivera en mai (recherche de logement et inscription école et collège) et reviendra en métropole en
juillet afin de repartir tous ensemble (3 enfants)et terminer le déménagement sur Rémire ou Cayenne. Pendant cette semaine, nous avons rencontré des agents immobiliers, repéré les écoles et les
collèges (rencontre des principaux pour les informer de notre démarche).

Préparation du déménagement : Que de travail en perspective car nous souhaitons louer ou vendre notre maison en métropole. Ma question concerne le déménagement des affaires cassables : jouets,
consoles..Avez vous fait passer ces objets en soute et avec quels types d'emballage (cartons double ou triple canelure, valises...)?
Merci

B.G. 06/02/2012 11:37



Nous avons conservé notre maison en Métropole et loué en Guyane. Donc, nous nous sommes contentés d'amener l'essentiel, en misant sur le faible volume. Tous les objets fragiles et susceptibles
d'attiser la convoitise (console DS et ses jeux, ordinateur portable, petits appareils photos, quelques DVD, etc...) sont passés en valise de cabine. Les autres jouets sélectionnés pour le voyage
sont passés en soute, calés au milieu des vêtements, dans des valises bourrées aux cotes maximales : le tissu amortit les chocs éventuels.


 


Pour le retour, nous prévoyons (même si ce n'est pas pour tout de suite) de passer par un déménagement plus classique - avec une voilure réduite car nous (re)vendrons pas mal de choses : nous
aurons évidemment plus de volume (ex : jouets des enfants, dont des peluches de la faune guyanaise, pas question de les priver en les revendant !) et envisageons de ramener certains meubles (ex :
canapé d'angle en rotin et bois de manguier, sans équivalent en Métropole, il remplacera notre ancien canapé fatigué). Par conséquent, nous louerons une partie de container pour le gros du frêt
et déménagerons les objets sensibles en valise de cabine (à raison d'une par personne, ça laisse des disponibilités). Il faut savoir que la Guyane est un cul-de-sac pour les containers : la
plupart des marchandises arrivent par bateau, mais très peu transitent au départ de la Guyane. Conclusion l'offre en containers excède largement la demande, ce qui laisse de bonnes marges de
négociation (ce qui n'est pas vrai, au contraire, dans le sens Métropole vers Guyane).



nath 14/01/2012 10:52

bonjour,

Nous envisageons de venir vivre pour minimum 3 ans en Guyane à Kourou avec 3 enfants (10 ans, 7 ans et 2ans). Mon conjoint est Guyanais et nous avons passé deux semaines de vacances entre cayenne,
Saint Georges et dans un village en bord de rivière. J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce pays qui a vraiment mauvaise réputation en métropole. On me prend pour une folle de vouloir venir avec mes
trois enfants y vivre quelques années. Pourriez vous me dire si pour la scolarité ca se passe bien pour vos enfants car c'est un point dont je n'arrive pas à avoir trop d'information. Difficile
également de savoir avec mon conjoint car pour lui c'est comme en métropole et il ne prend pas toujours trés bien mes questions car il croit que je dénigre la guyane. Comment est le niveau
scolaire, est il facile pour eu de s'intégrer?

Merci pour votre réponse. J'ai parcouru votre blog et je le trouve vraiment trés intéréssant.

A bientot
Nathalie
(34 ans)

B.G. 14/01/2012 22:36



Bonsoir Nath,


Le niveau scolaire est très hétérogène en Guyane et globalement plus faible qu'en Métropole. Cela s'explique par la grande diversité culturelle des habitants. Certaines communautés, en effet, ne
parlent pas le Français comme langue maternelle, notamment les Amérindiens et les ressortissants des pays voisins (Brésil, Guyana, Suriname). Le niveau scolaire s'en ressent nécessairement, dans
la mesure où des enfants qui connaissent des difficultés de compréhension avec la langue d'enseignement accumulent inévitablement un retard. C'est spécialement vrai dans les petites communes,
vers l'intérieur du pays et le long des fleuves. Dans les grandes agglomérations que sont Cayenne, Kourou et St Laurent, le niveau scolaire est plus homogène. Si cela peut vous rassurer, il
existe aussi des étabissements privés, plus "sélectifs".


Ma fille est scolarisée dans un établissement public sur Cayenne et cela se passe très bien ! Les enseignants sont très attentifs et rigoureux, voire un peu "ancienne école", et le niveau
scolaire tient bien la route ! Son intégration s'est bien passée : elle a fait l'objet d'une curiosité bien naturelle au début puiqu'elle était nouvelle et, en plus, débarquée en plein milieu
d'année ; puis elle a rapidement noué des liens avec ses camarades. Elle a des amis de tous les horizons : "métro", créole, noir-marron et se plaît bien dans son école. C'est bien qu'elle ait
bénéficié de cette ouverture.



Retour à l'accueil du site

D'une île à l'autre...

De l'île de Groix à "l'île" de Cayenne, nous sommes passés d'une rive à l'autre de l'Atlantique...

 

Voici le récit de notre expatriation, des informations pratiques sur la vie quotidienne et un tour d'horizon des sites incontournables à visiter. Sans oublier, bien sûr, la fusée Ariane et la découverte de la faune et de la flore exceptionnelles de ce luxuriant coin de France en Amérique du Sud... 

 

Bonne visite à tous et bienvenue, en particulier, à nos proches et à nos amis Groisillons... 

Trouver Un Article

Le blog «Vivre En Guyane» existe depuis janvier 2011… Vous pouvez trouver facilement des articles sur la vie quotidienne en Guyane avec ce formulaire de recherche. Pour plus d'infos, consultez le portail web de référence associé à ce blog : www.vivreenguyane.com

 

Bonne lecture !

 

Distinctions

"Vivre en Guyane" a été élu "blog du mois" par l'annuaire spécialisé Expat'Blog en février 2011. Pour voir l'interview de l'auteure réalisée à cette occasion, cliquer ici

 EB FR0211

Crédits photos & Droits d'auteur

Sauf mention contraire explicite de copyrights (c), toutes les photos présentes sur le blog "Vivre en Guyane" ont été réalisées par l'auteure du présent site. Tous les contenus de ce blog, textes, photos et vidéos, sont protégés par le Droit d'auteur, soumis à Copyright et sont la propriété exclusive de l'auteure. Toute reproduction, même partielle, est interdite sans autorisation écrite.

 

© janvier 2011 - 2015 : Tous droits réservés

 

Prises de vue effectuées avec un APN compact (facile à emporter dans une poche), modèle Samsung PL151, résolution 12 Mpx, flash désactivé en permanence. Complété en juillet 2011 par le bridge Sony DSC HX-100V, résolution 16 Mpx, toujours sans flash...

Albums photo


Miniature7

Architecture créole

Miniature1

Paysages de Guyane

Miniature3

Forêt primaire

Miniature8

Averses tropicales

Miniature5

Faune de Guyane

Miniature2

Ponte des tortues Luth

Miniature10

Fusée Ariane (V201)

Miniature13

Musée de l'Espace

Miniature4.jpg

Cayenne

Miniature11

Iles du Salut (île Royale)

 

Voir tous les albums photo (25)