29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 17:18

Une saison, un trimestre... Il y a trois mois jour pour jour, nous débarquions en Guyane !

 

Que de chemin parcouru, comme cela semble loin... Il me semble aujourd'hui que nous vivons ici depuis bien plus longtemps. Nous avons pris nos marques, installé notre nid, rodé nos (nouvelles) habitudes, défriché les itinéraires du quotidien, noué de nouveaux liens - bref, nous vivons à présent comme des Guyanais.

 

Couleur locale, jusqu'à notre épiderme harmonieusement hâlé.

 

L'autre jour, au marché, j'ai aperçu un "métro" fraîchement débarqué. Touriste ou nouvel arrivant, peu importe, il ne pouvait passer inaperçu simplement en affichant un air décontracté. Il était d'une pâleur saisissante, "yaourt" comme on dit parfois ici. Les repères changent, car tous les épidermes sont au minimum ambrés en Guyane. Une peau diaphane est immédiatement visible, car elle sort du lot commun. Inutile, donc, de croire que l'on peut immédiatement se fondre dans la foule, comme je le croyais naïvement à mon arrivée...

 

Le climat ? On s'y fait, et je me surprend à présent à remonter la clim' la nuit ou carrément à la couper. Et oui, à la longue, 26°C, cela devient "rafraîchissant", le confort thermique tournant désormais autour de 28-29°C : tout est relatif, comme disait Albert... A ce compte, la Métropole paraît encore plus lointaine quand, aux infos, on annonce des températures négatives sur l'Hexagone.

 

On se sent aussi moins concernés par l'actualité nationale, les petites joutes politiques, les petites polémiques, les faits divers, les manifs et les grèves, les problèmes à la SNCF/RATP (pas de trains en Guyane), le prix des carburants à la pompe (il est fixé par arrêté préfectoral en Guyane), le métro-boulot-dodo... Le changement d'heure, tiens ! Ici, on vit avec le soleil qui se lève immuablement vers 6h30 pour se coucher tout aussi systématiquement vers 18h30. C'est l'éternel été, pourquoi changer d'heure ? Alors que la Métropole débat une nouvelle fois (car c'est un marronnier) sur le réglage du réveil (dans quel sens tourner les aiguilles ?) ou sur la difficulté de surmonter une heure de décalage horaire (avec le concours obligatoire d'un chronobiologiste), en Guyane c'est totalement transparent (ah bon, c'est le changement d'heure ?). Il faut juste prévenir la famille et les amis que le décalage horaire s'est accentué avec la Guyane : 5 heures en "heure d'été" au lieu de 4 en "heure d'hiver"...

 

Finalement, aussi, on zappe plus souvent sur Guyane 1ère que sur les grandes chaînes nationales, d'autant que les infos perdent en spontanéité et en fraîcheur quand elles arrivent avec 5 heures de différé (le JT de 13h de France 2 est diffusé en Guyane à 14h heure locale, soit 19h pour la Métropole : il faut avouer que cela manque un peu d'attrait). Et puis, les programmes en prime-time démarrent entre 21h35 (France Télévision) et 21h45 (TF1, M6) sur les chaînes classiques, ça fait un peu tard quand on se lève tôt. On regarde moins la télé en soirée, on se couche de bonne heure (sans regret).

 

Même les arbres, pourtant immenses, nous semblent à présent "normaux". Je me souviens, le premier soir en rentrant de l'aéroport, de l'impression ressentie en apercevant pour la première fois un fromager en bordure de route (tout le monde connaît cet arbre à Cayenne, il est à Montabo, devant une station service dont il occupe l'essentiel de l'espace : c'est un arbre sacré, comme tous les fromagers, pas question de le déloger !). Il m'avait paru immense et incroyablement majestueux. Les voitures qui défilaient à ses pieds me semblaient minuscules... Aujourd'hui, quand je passe devant cet arbre, je le trouve toujours aussi beau, mais il se fond désormais dans le paysage. Je me suis habituée aux arbres géants. Il ne sort plus de "l'ordinaire".

 

Changement d'échelle...

 

Voilà, troisième bilan... Positif, encore une fois. Et me voici de retour sur la blogosphère après une longue interruption : la faute à mon ordinateur, qui m'a brutalement lâchée après une chute fatale (merci Bébé !). Retour des articles et des photos, donc, et prochain bilan le 29 juin, pour fêter 6 mois de présence en Guyane.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine973 20/03/2013 20:08


Tu as oublié de dire qu'en Guyane, on ne se pose pas la question du vêtement à porter en fonction de la température. Le genre de questions : est ce qu'il fait assez chaud pour que je ne mette
qu'une veste, dois-je mettre des gants, et l'écharpe? Quelle température fera-t-il demain, pour que j'adapte mes vêtements? La conséquence est que les guyanais n'ont pas de vêtements par rapport
aux saisons, mais par rapport aux occasions (je pense que tu l'as remarqué). Bien entendu, la couleur de nos vêtements sont le reflet de la chaleur de notre peyi (=pays) car nous ne portons que
des couleurs :) Nous n'avons pas seulement du noir, du blanc, du marron, du gris, du beige, notre palette de couleur s'étend bien plus. La vie animale et végétale y est toujours active, pas de
pause comme en hiver en Métropole. Par contre celui ou celle qui cherche de grandes infrastructures pour s'occuper sera déçu(e). En général les guyanais s'occupent simplement. La Guyane a une
très grande diversité culturelle, c'est pour cela que les plats sont très variés. Ainsi on passe des plats haitiens (banane pezé), aux plats guyanais (bouillon d'awara) en passant par des plats
javanais (bami/nassi) et des plats asiatiques. Un métissage assez important également. On retrouve des enfants aux parents noirs et asiatiques, qu'on appelle bata-chinwa, aux parents noirs et
brésiliens, noirs et indiens qu'on appelle couli, métropolitains et brésiliennes, métropolitains et guyanais. La Guyane a de nombreuses traditions à offrir, par exemple les chanté nwel (=les
chantés Noël), le bouillon d'awara à Paques, la danse et les chants traditionnels, ainsi que son incontournable créole que l'ont peut entendre à tous les coins de rue. La Guyane est
vraisemblablement une terre à découvrir, les guyanais seront ravis de voir qu'on s'intéresse à leur culture :)

B.G. 20/03/2013 23:53



Bonjour Karine !


MERCI pour ce commentaire riche de compléments enrichissants et très justes !!!



roux 20/12/2012 23:27

Bonjour,
Je suis super contente de lire votre blog, je suis en bretagne en face de groix! (mon papa y a grandi)il est fort possible que je vienne travailler sur cayenne l'année prochaine!donc je me pose
plein de ????

B.G. 31/12/2012 21:00



Quelle belle coïncidence ! Bienvenue en Guyane ?



Maria 04/04/2011 14:07


Merci d'être revenue en ligne !
Tes chroniques me manquaient vraiment, un peu de fraicheur dans le vieux monde de brutes...


B.G. 11/04/2011 16:42



Merci, cela fait plaisir d'être lue si attentivement ! C'est agréable de savoir que l'on n'écrit pas que pour soi et que cela intéresse...



karin 02/04/2011 14:19


Merci pour votre blog. Je suis enseignante et je suis mutée en Guyane pour la rentrée de septembre. Votre blog m'aide beaucoup pour connaître la Guyane qui est une inconnue pour moi et dont les
avis sont très partagés. Vous avez l'air de vous y plaire cela me rassure un peu.
Merci encore et ne vous arrêtez pas.


B.G. 02/04/2011 14:39



Merci de vos encouragements. Vous vous y plairez aussi !



Retour à l'accueil du site

D'une île à l'autre...

De l'île de Groix à "l'île" de Cayenne, nous sommes passés d'une rive à l'autre de l'Atlantique...

 

Voici le récit de notre expatriation, des informations pratiques sur la vie quotidienne et un tour d'horizon des sites incontournables à visiter. Sans oublier, bien sûr, la fusée Ariane et la découverte de la faune et de la flore exceptionnelles de ce luxuriant coin de France en Amérique du Sud... 

 

Bonne visite à tous et bienvenue, en particulier, à nos proches et à nos amis Groisillons... 

Trouver Un Article

Le blog «Vivre En Guyane» existe depuis janvier 2011… Vous pouvez trouver facilement des articles sur la vie quotidienne en Guyane avec ce formulaire de recherche. Pour plus d'infos, consultez le portail web de référence associé à ce blog : www.vivreenguyane.com

 

Bonne lecture !

 

Distinctions

"Vivre en Guyane" a été élu "blog du mois" par l'annuaire spécialisé Expat'Blog en février 2011. Pour voir l'interview de l'auteure réalisée à cette occasion, cliquer ici

 EB FR0211

Crédits photos & Droits d'auteur

Sauf mention contraire explicite de copyrights (c), toutes les photos présentes sur le blog "Vivre en Guyane" ont été réalisées par l'auteure du présent site. Tous les contenus de ce blog, textes, photos et vidéos, sont protégés par le Droit d'auteur, soumis à Copyright et sont la propriété exclusive de l'auteure. Toute reproduction, même partielle, est interdite sans autorisation écrite.

 

© janvier 2011 - 2015 : Tous droits réservés

 

Prises de vue effectuées avec un APN compact (facile à emporter dans une poche), modèle Samsung PL151, résolution 12 Mpx, flash désactivé en permanence. Complété en juillet 2011 par le bridge Sony DSC HX-100V, résolution 16 Mpx, toujours sans flash...

Albums photo


Miniature7

Architecture créole

Miniature1

Paysages de Guyane

Miniature3

Forêt primaire

Miniature8

Averses tropicales

Miniature5

Faune de Guyane

Miniature2

Ponte des tortues Luth

Miniature10

Fusée Ariane (V201)

Miniature13

Musée de l'Espace

Miniature4.jpg

Cayenne

Miniature11

Iles du Salut (île Royale)

 

Voir tous les albums photo (25)