30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 18:20

Deuxième jalon temporel, second bilan... 

 

Adaptation

 

Il nous a fallu environ deux semaines pour (vraiment) nous habituer au climat équatorial. Avant, on "supporte" plus ou moins bien la température, mais on ne peut pas dire qu'on soit à l'aise. Les premiers jours, nous dégoulinions de sueur et l'air nous paraissait lourd (à cause de l'humidité ambiante élevée). Au bout d'un mois, ce ressenti a bien évolué ! On mettrait même une "petite laine" certains soirs (22°C, brrrrrr !). Inutile de préciser que la clim' est beaucoup moins utilisée la nuit (sauf pour le bébé, par précaution, réglée sur 24°C). Idem pour les moustiques : il faut bien deux semaines pour commencer à avoir la paix...

 

Côté vêtements, on a vite oublié les tenues couvrantes soit-disant estivales : exit les pantalons ("légers" mais beaucoup trop chauds), les manches longues (même le soir ou en forêt : insupportables dans un premier temps) et les jupes/robes longues (la sueur qui ruisselle le long des jambes, beurk !). On adopte avec délice : les shorts, les débardeurs, les tongs. Et  pour bébé, la tenue minimaliste est de rigueur dans la maison : une couche-culotte, point barre.

 

Nourriture

 

Un seul mot d'ordre : goûter ! Et côté découverte, il y a vraiment de quoi faire : fruits (goyave, papaye, bacove, maracuja, mangue, ramboutan, parépou, chadek, pomme rosa, cerise pays, etc...), légumes ou féculents (dachine, gombo, piment de Cayenne, igname, concombre piquant, etc...), spécialités (couac, salade de papaye verte, poulet boucané, fricassée de porc, soupes Hmong, etc...),  gibier local (tapir, pécari, cabiaï, hocco, etc...), sans oublier le rayon liquide (ti-punch et autres coktails exotiques à base de rhum, cachiri, caipirinha, guaranà, etc...). Il faut oser et ne pas s'arrêter sur un échec. La préparation (réussie) du couac ou de la dachine, par exemple, nous a demandé plusieurs essais (j'y reviendrai dans un prochain article).

 

Santé

 

Rien à signaler d'alarmant ! Pas de palu, de dengue ou autre maladie tropicale effrayante à l'horizon, malgré le succès (indéniable) que nous avons rencontré avec les moustiques les premiers jours. En revanche, nous n'avons pas échappé à la tourista, un épisode digestif gênant mais bénin et de courte durée (2-3 jours maximum). C'est le prix à payer, semble t-il, pour une parfaite adaptation à la nourriture locale (voir au dessus). A ce sujet, il ne faut  JAMAIS négliger de bien laver tous les fruits et légumes (en particulier achetés au marché) avant de les consommer (surtout crus), afin d'éviter certains désagréments sérieux (hépatite A, typhoïde) ! Ne pas oublier non plus de s'hydrater abondamment (sinon gare à la cystite, je parle d'expérience !).

   

Eloignement

 

C'est le plus dur : la famille et les amis sont loin ! Heureusement, il y a Skype pour s'appeler en visiophone gratuitement grâce à internet (bien mieux que le téléphone !) et les e-mails (nettement plus rapides que le courrier : compter une semaine de délais d'acheminement par la Poste). L'objectif ultime : convaincre les proches de venir nous rendre visite en Guyane (la mauvaise réputation du pays les décourage et il faut redoubler de pédagogie !). 

 

Découverte du pays

 

Bon début pour nous ! Pour le moment, nous avons essentiellement gravité dans la région de Cayenne, en profitant des week-end pour nos excursions et en ciblant ce qui est praticable en famille (le porte-bébé est un accessoire indispensable !). A notre actif pour ce premier mois de vie en Guyane : le Mont Bourda (forêt secondaire), massif de Lamirande (forêt primaire), zoo de Guyane (Macouria), salines de Rémire-Montjoly, Montravel, Cayenne et son marché, Cacao (village Hmong) et son marché dominical, Roura (charmant village sur les berges du fleuve Mahury), carnaval (défilé costumé dans les rues de Cayenne le dimanche, pas les soirées dansantes "touloulou"). Et bien sûr, nous avons testé un panel de plages : Zéphir/Montabo, Rémire-Montjoly, Bourda, avec une mention spéciale pour la plage des fromagers de Montravel car les petits peuvent y barboter sans danger (pas de grosses vagues).

 

Au programme à court terme : décollage d'Ariane (le 15 février, cuvée spéciale car lancement n° 200), visite du CSG (Centre spatial guyanais) et du musée de l'espace, Kourou et sa parade de carnaval (chars genre brésiliens), l'ilet "la Mère" (colonie de singes saïmiri). Incontournables, mais à plus long terme : le marais de Kaw (nuit en pirogue - avec des guides ! - à la recherche des caïmans noirs, mais sans les enfants), ponte des tortues marines, les îles du Salut, St Geoges de l'Oyapock et le Brésil, St Laurent du Maroni et le Surinam, Saül (enclave en pleine forêt amazonienne)...

 

Population

 

Grande diversité culturelle et cohabitation paisible : Créoles, Hmong, Bushinenge (Noir Marron), Amérindiens, Chinois, Brésiliens, Surinamiens... Les gens sont sympas et plutôt ouverts, mais chacun reste globalement chez soi. Nous avons, par exemple, des voisins Créoles, discrets et aimables, mais n'avons pas (encore ?) eu l'occasion de sympathiser. Venant de Groix, petite île où tout le monde se connaît et discute facilement, c'est vraiment différent !

 

Il faut aussi apprendre à être patient, spécialement dans les services publics, où les queues s'allongent très vite (La Poste, ah la la !). D'une manière générale, les gens sont assez "cool" au travail (y compris les entrepreneurs privés) et le tutoiement est fréquent (à adapter quand même en fonction du contexte professionnel !). 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

florentine rosemonde 26/08/2012 13:43

bjr,
superbe blog....meme si je ne suis pas d'accord sur tout.
Je suis guyanaise,normal...
et je voudrais ajouté une chose essentielle chez nous guyanais..
le" bonjour".
le matin,meme l'apres-midi;meme en faisant son jogging ou de la marche à pied.
Pas de "bonjour" pas d'approche.
Sinon,ne vous en faites pas;le guyanais bien que méfiant de nature est sympa....
Pour ce qui est de la poste ,c'est catastrophique...
je vous souhaite,à vous et votre famille,bien de bonnes choses.
je repars pour la metropole dans peu de jours,travail oblige.
Bonne continuation

B.G. 19/09/2012 23:30



Bonjour Florentine,


Si vous m'avez lue, vous savez que cela fait près de deux ans que nous vivons en Guyane avec bonheur et, si certains articles datent un peu dans le sens où ils reflètent le regard neuf du nouvel
arrivant, vous aurez sans doute constaté que j'ai toujours (et à plusieurs reprises) souligné la nature sympa et décontractée des Guyanais. Et vous avez raison : un bonjour est essentiel, et
c'est normal !


Ce blog s'adressait, à l'origine, à nos proches (famille et amis) restés en Métropole. Assez rapidement, il a évolué pour devenir un carrefour de rencontre et de découverte pour les futurs
résidents de Guyane. La Guyane a mauvaise réputation de l'autre côté de l'Atlantique, il est temps de tordre le cou à ces idées fausses.


Comme j'en ai fait une devise : aux antipodes de l'enfer, la Guyane est un Eden vert !


A bientôt ?



Retour à l'accueil du site

D'une île à l'autre...

De l'île de Groix à "l'île" de Cayenne, nous sommes passés d'une rive à l'autre de l'Atlantique...

 

Voici le récit de notre expatriation, des informations pratiques sur la vie quotidienne et un tour d'horizon des sites incontournables à visiter. Sans oublier, bien sûr, la fusée Ariane et la découverte de la faune et de la flore exceptionnelles de ce luxuriant coin de France en Amérique du Sud... 

 

Bonne visite à tous et bienvenue, en particulier, à nos proches et à nos amis Groisillons... 

Trouver Un Article

Le blog «Vivre En Guyane» existe depuis janvier 2011… Vous pouvez trouver facilement des articles sur la vie quotidienne en Guyane avec ce formulaire de recherche. Pour plus d'infos, consultez le portail web de référence associé à ce blog : www.vivreenguyane.com

 

Bonne lecture !

 

Distinctions

"Vivre en Guyane" a été élu "blog du mois" par l'annuaire spécialisé Expat'Blog en février 2011. Pour voir l'interview de l'auteure réalisée à cette occasion, cliquer ici

 EB FR0211

Crédits photos & Droits d'auteur

Sauf mention contraire explicite de copyrights (c), toutes les photos présentes sur le blog "Vivre en Guyane" ont été réalisées par l'auteure du présent site. Tous les contenus de ce blog, textes, photos et vidéos, sont protégés par le Droit d'auteur, soumis à Copyright et sont la propriété exclusive de l'auteure. Toute reproduction, même partielle, est interdite sans autorisation écrite.

 

© janvier 2011 - 2015 : Tous droits réservés

 

Prises de vue effectuées avec un APN compact (facile à emporter dans une poche), modèle Samsung PL151, résolution 12 Mpx, flash désactivé en permanence. Complété en juillet 2011 par le bridge Sony DSC HX-100V, résolution 16 Mpx, toujours sans flash...

Albums photo


Miniature7

Architecture créole

Miniature1

Paysages de Guyane

Miniature3

Forêt primaire

Miniature8

Averses tropicales

Miniature5

Faune de Guyane

Miniature2

Ponte des tortues Luth

Miniature10

Fusée Ariane (V201)

Miniature13

Musée de l'Espace

Miniature4.jpg

Cayenne

Miniature11

Iles du Salut (île Royale)

 

Voir tous les albums photo (25)